Le Dhikr à ALLAH

"Souvenez-vous de Moi et Je me souviendrai de vous. Remerciez Moi et ne soyez pas ingrats" (II:152).

méditation


Ce qu'en dit la "science"

"Souviens toi de ton Seigneur, en toi-même, à mi voix, avec humilité, avec crainte,le matin et le soir" (VII, 205).

"Le Dhikr, en sa réalité, c'est l'empire de la progression du mentionné sur le coeur, tandis que le dhikr lui même disparait" Dhikr est la chose la plus bénéfique que l'on puisse faire dans ce monde. Même si beaucoup ont traduit le dhikr par «le souvenir d'Allah», c'est en fait une définition incomplète. Dhikr augmente la capacité cérébrale dans le sens du mot qui est répété. Sur une pratique continue, le dhikr développe la capacité de compréhension du cerveau par rapport au sens des mots qui sont répétés. Dhikr permet d'atteindre l’état de certitude (yakeen). Dhikr permet l'actualisation des significations divines.Le cerveau étant une structure organique composée de milliards (86M) de cellules qui produisent de l'énergie bioélectrique. Il convertit ensuite cela en énergie radiale et télécharge les significations qui se forment en lui-même dans la structure que nous appelons l'esprit. En général, le cerveau fonctionne à un niveau d'efficacité à un seul chiffre en raison des influences qu'il reçoit au début. Mais cette capacité peut être augmentée!«L'expérience suggère qu'une partie du cerveau gère la mémoire à court terme nécessitant une intervention verbale et une autre partie prend le relais une fois que la tâche est devenue automatique. En d'autres termes, la mémoire peut être subdivisée non seulement en fonction de son contenu, mais aussi de par sa fonction. » «Quand on fait du dhikr, c'est-à-dire quand on répète un mot, un nom d’ALLAH par exemple, un flux bioélectrique a lieu dans le cerveau, qui est ensuite transféré dans son corps holographique (l'âme) sous la forme d'onde. Quand on continue à répéter ce mot en arabe avec le sens qui y est corrélé, le flux bioélectrique est renforcé et commence à se propager à d'autres cellules à proximité, augmentant ainsi les capacités cérébrale. Par exemple, quand on fait dhikr avec le nom Murîd, qui est le nom qui fait référence à la volonté d'Allah, les cellules dormantes dans le cerveau de la personne se programment avec la vibration de la fréquence de ce nom, et donc en peu de temps, la volonté de la personne est renforcée et des choses qui étaient auparavant impossibles à réaliser deviennent possibles. Ici, je voudrais noter un point important: chaque cerveau a une composition unique et donc, lorsque vous faites le dhikr des noms d'Allah, il est important d'obtenir des informations d'un maitre. Faire du dhikr sans une telle orientation peut conduire par inadvertance à s'engager dans le genre de dhikr incité par les djins, d'où leur abandon inconsciemment de soi. C'est pourquoi certains saints ont dit: "Satan sera le guide de celui qui n'a pas de guide". Ce qui compte là encore c'est l'intention et la présence du coeur."qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant) : “ Notre Seigneur ! Tu n'as pas créé cela en vain. Gloire à Toi ! Garde-nous du châtiment du Feu" III:191

Le Dhikr à ALLAH

caligrfi Louange à ALLAH, Lui dont l'impénétrable majesté laisse les coeurs et les raisons perplexes, et dont les prémices de l'éblouissante lumière confondent les regards... L'honneur de l'homme, et la prérogative qui le place au dessus d'un grand nombre de créatures, ne sont autres que cette prédisposition qu'il a à connaitre le Très Haut. Cette prédisposition est sa parure et sa perfection en ce monde, de même qu'elle est son viatique et son épargne pour l'autre monde. L'être humain est prédisposé à celà grâce à son coeur, non grâce à un autre organe. Le coeur est en l'homme cette part qui connait ALLAH, qui se rapproche de Lui, qui tend vers lui, et qui perçoit intuitivement ce qu'il veut. Le coeur est ensuite cette part de l'homme qui reçoit l'agrément de son Seigneur lorsqu'elle est purifiée de tout ce qui n'est pas Lui, mais qui est voilée à Sa présence lorsqu'elle est absorbée par les altérités. Le coeur est cette part qui adresse à ALLAH les requêtes et les confidences, et qui devant lui se blâme, qui tire joie de Sa proximité.
Par l'obscurité ou la lumière que le coeur projette se manifestent les mérites ou les démérites apparents tant il est vrai qu'un récipient ne peut verser que ce qu'il contient. L'homme connait-il son coeur qu'il se connait soi même; et se connait-il soi même qu'il connait son Seigneur. Or la plupart des gens ignorent leur coeur et leur propre personne. Ce qui s'oppose à leur propre connaissance est le fait que :"ALLAH s'interpose entre l'homme et son coeur" (VIII:24)
Quand ALLAH prend en charge les affaires du coeur, la miséricorde innonde celui-ci, et la lumière s'y répand, la poitrine se dilate, les secrets du royaume céleste y sont révélés,le voile qui l'aveuglait se dissipe subtilement, et les vérités du Divin y brillent de mille feux. Le serviteur n'a qu'a se prédisposer par sa seule purification, sa vigilante détermination, sa sincère volonté, son ardente soif, et son attente active et assidue de ce qu'ALLAH voudra bien lui accorder de miséricorde. L'aspirant sur la voie spirituelle doit s'efforcer de ne penser qu'au Très Haut. Et une fois installé dans sa retraite, prononcer sans relache le Nom "ALLAH", "ALLAH", le coeur attentif à cette invocation. Il doit ensuite parvenir à un état ou il cesse de mentionner ce nom avec sa langue, comme si ce mot continuait à être prononcé par celle-ci et persévérer tant que la mention s'efface de sa langue mais perdure dans son coeur.('Ajâ'ib al qalb, Al Ghazali)

Les portes du coeur

soufi L'une des portes secrète du coeur ne s'ouvre que pour ceux qui se consacrent au souvenir du très Haut. Le Prophète (saw) enseigne : " La préséance va aux solitaires", qui sont les solitaires lui demanda t'on? Il répondit: "Ceux qui se transcendent eux-mêmes par l'invocation d'ALLAH, son invocation les décharge de leur fardeaux, si bien qu'ils arriveront légers au jour du jugement. Puis il ajouta: "J'approche d'eux mon visage. Or penses tu que quelqu'un puisse savoir ce que Je donne à ceux vers qui Je tourne mon visage? La première des choses que Je leur donne est la lumière dans leur coeur afin qu'ils soient informés sur Moi comme je suis informé sur eux".
Le seul moyen de se protéger des suggestions malignes est de fermer les portes des pensées. Les portes extérieures sont les 5 sens, les portes intérieures sont les désirs et les attachements à ce bas monde. L'isolement dans une pièce sombre et silencieuse ferme la porte des sens, l'abstinance des femmes et des biens matériels restreint l'accès des suggestions malignes de l'intérieur. Quand au jêune c'est le bouclier du soufi. Ce qui demeure "Quand l'homme s'est rendu familier avec le dhikr, il se sépare de tout autre chose. Or à la mort, il est séparé de tout ce qui n'est pas Dieu. Dans le tombeau, il ne lui reste ni épouse, ni enfants, ni biens, ni amis. Ce qui reste, c'est seulement le dhikr. Si ce dhikr lui est familier, il y trouve son plaisir et il se réjouit que les obstacles qui l'en détournait aient été éloignés...
De sorte qu'il se trouve comme seul avec son Bien Aimé. Ainsi l'homme, après la mort, trouve son plaisir dans cette familiarité. Oui, il est prit sous la protection de Dieu et s'élève de la pensée de la rencontre à la rencontre elle même." (Ihyâ' III, 64)

derviche
LE DHIKR

Voici Mon Dhikr...

Trouvé sur youtube, voici le lien: et la transcription suit. Comme on peut s'en douter le Dhikr est à pratiquer "avec abondance, abondance..." Les convenances indiquent de pratiquer le dhikr après une ablution et deux rakats, si possible en état de jeûne, de préférence "dans le dernier tiers de la nuit..." mais ce n'est pas une obligation. Celui-ci est facile à retenir. De plus, pour qui, comme moi ne connait pas la langue du Prophète ces paroles ne sont quand même pas étrangères... Et le fait de répéter les 14 premiers noms facilite l'apprentissage! On peut varier aussi par exemple 3 dhikrs avec ces noms là, puis 3 autres avec les 15 suivants etc...Le but étant au final de mémoriser les 99!

  • Bismillah Ar Rahman Ar Rahim
  • Allah, Allah, Allah *66
  • La illaha illalah
  • Ya Allah, ya allahu
  • Ar Rahman, ar Rahim, ya Malik, ya quddûs, as Salam - as Salam, al Mu'min, al Muhaïmin, al Aziz, al Jabbar, al Mutakabir, al Khaliq, al Bari, al Mussawir.
  • Ya mal lahul asma ul usna
  • Astafirullâh *15
  • Astafirullâh, alladi la illaha illah huwal haiyul Qayyum wa atubu illahi
  • La hawla wala quwwata illa billahil aliyyil azeem
  • Astafirullah, alladi la illaha illah huwal haiyul Qayyum wa atubu illahi
  • La hawla wala quwwata illa billahil aliyyil azeem
  • Astafirullah *33
  • Astafirullah, alladi la illaha illah huwal haiyul Qayyum wa atubu illahi
  • La hawla wala quwwata illa billahil aliyyil azeem
  • Astafirullah, alladi la illaha illah huwal haiyul Qayyum wa atubu illahi
  • La hawla wala quwwata illa billahil aliyyil azeem
  • La illaha illalah *33
  • ya Allah, ya Allahu
  • Ar Rahman, ar Rahim, ya Malik, ya quddûs, as Salam - as Salam, al Mu'min, al Muhaïmin, al Aziz, al Jabbar, al Mutakabir, al Khaliq, al Bari, al Mussawir.
  • Astafirullah...................

Vous pouvez si vous le souhaitez imprimer ce dhikr je ne met aucune restrictions, retouvez aussi le lien sur la page auteurs...On peut remarquer que ce dhikr est composé d'une partie "Allah" et une partie "Astafirullah", on peut donc mutiplier les combinaisons, mais surtout les récitations. La vidéo originale dure un peu plus d'une heure... Sur cette chaine il y a un autre dhikr que j'aime beaucoup: "La illaha illa'Llah, La illaha illa'Llah, La illaha illa'Llah..." pendant environ une heure, la voix du sheikh est mélodieuse un vrai régal... https://www.youtube.com/watch?v=psN1gCbTgLc&t=18s( La illaha illa'Llah Heart soothing dhikr) Et ne dit on pas que celui qui récite 26 000 fois la Shahada entre au paradis ? Quand on aime on ne compte pas... ("invoquez moi avec abondance") Jusqu'à discerner la lumière du "Tabernacle", car tel est le but, découvrir le visage d'ALLAH!!! Rûmî disait que la journée nétait pas assez longue et que le sommeil durait trop longtemps pour prier son Seigneur!!!

Soufis célèbres

De l'Infini... A la Lumière

  • "L'infini est ce qui n'a pas de limites [...] (qui) ne peut admettre aucune restriction, ce qui suppose qu'il est absolument inconditionné,et indéterminé [...] c'est ce dont on ne peut rien nier, donc ce qui contient tout, ce hors de quoi il n'y a rien".

    — René Guénon

  • "Faire don d'une science à des gens déraisonnables , c'est l'égarer, en priver ceux qui la méritent, c'est commettre une injustice". Aujourd'hui internet pourrait il remédier à cette sentance énnoncée par le maître, on peut en douter

    — Al Ghazali

  • "Bismillah ar Rahman ar Rahim, Seigneur tu as répandu tes bienfaits, ajoutes y un surcroit de grâce! Louange à Dieu, qui déverse les lumières, ouvre les vues, découvre les secrets et ôte les voiles..." Et ALLAH est plus savant...

    — Al Ghazali

  1. Free HTML5 Bootstrap Template by FREEHTML5.co
  2. Free HTML5 Bootstrap Template by FREEHTML5.co
  3. Free HTML5 Bootstrap Template by FREEHTML5.co

Choisissez votre couleur

Jaune ou rose...